Le sens de l'histoire .

Aller en bas

Le sens de l'histoire . Empty Le sens de l'histoire .

Message  Couic le Sam 25 Avr 2020 - 12:57

Cool
Un ami m'a fait parvenir ce qui suit par mail.
Un peu long mais ...

Ci-joint rappel historique d’une famille lyonnaise dont les parents ont connu les épidémies de 1957 et 1969, comparables à celle du corona-virus  mais bien moins médiatisées à l’époque .

A lire absolument !...... pour garder le moral en confinant.....

« Coronavirus : que nous enseigne l’Histoire ?

Pour ma génération, cette épidémie mondiale est un événement encore jamais connu, jamais vécu.
Pourtant, en discutant avec mes parents, il apparaît que le monde en a déjà connu et pas seulement dans les siècles passés.

Nul besoin de remonter à la peste, au choléra ou encore à la grippe espagnole de 1918.

D’autres épidémies, ressemblant fortement au Coronavirus ont frappé le monde en 1957 et en 1969.

En 1957, le monde connaît une pandémie nommée « grippe asiatique ». Mon père s’en souvient encore car toute sa famille (père, mère, 5 enfants) va alors rester couchée presque sans possibilité de se lever pendant plus de 15 jours. Cette « grippe asiatique » fera 100 000 morts rien qu’en France et plus de 2 millions de morts dans le monde.

En 1969, à nouveau venue d’Asie, la « grippe de Hong Kong » frappe le monde. Elle va faire 31 000 morts en France et 1 million de morts dans le monde.

J’ai retrouvé un article du Journal Libération qui comparaît en 2005 le traitement de la canicule de 2003 avec celui de la « grippe de Hong Kong ».

Voici ce que l’extrait de cet article disait de la situation en 1969 :

« On n'avait pas le temps de sortir les morts. On les entassait dans une salle au fond du service de réanimation. Et on les évacuait quand on pouvait, dans la journée, le soir.» Aujourd'hui chef du service d'infectiologie du centre hospitalo-universitaire de Nice, le professeur Dellamonica a gardé des images fulgurantes de cette grippe dite «de Hongkong» qui a balayé la France au tournant de l'hiver 1969-1970. Agé alors d'une vingtaine d'années, il travaillait comme externe dans le service de réanimation du professeur Jean Motin, à l'hôpital Edouard-Herriot de Lyon. «Les gens arrivaient en brancard, dans un état catastrophique. Ils mouraient d'hémorragie pulmonaire, les lèvres cyanosées, tout gris. Il y en avait de tous les âges, 20, 30, 40 ans et plus. Ça a duré dix à quinze jours, et puis ça s'est calmé. Et étrangement, on a oublié.» - Fin de l’extrait-

Ce n’était pas au Douzième Siècle, c’était il y a 50 ans ! Étrangement on a oublié.

Encore plus étrange furent les traitements politiques et médiatiques qui en furent faits.

Alors que l’hôpital fait face à une crise sanitaire majeure : afflux brutal de malades, impossibilité de les soigner, mortalité par dizaine de milliers, nul ou presque n’en parle.
La presse parle à l’époque de la mission Apollo sur la Lune, de la guerre du Vietnam, des suites de mai 1968... mais pas ou peu des dizaines de milliers de personnes qui meurent dans des hôpitaux surchargés. Pire, le monde continue de tourner, presque comme si de rien n’était.
Alors que nous enseigne l’Histoire ?

D’abord et c’est une bonne nouvelle, que nos sociétés en ont « connu d’autres » et qu’elles se remettent de ces épidémies. Malgré la mortalité de masse provoquée par elles, nous n’allons pas tous mourrir et la vie gardera le dessus.

Ensuite, qu’en 50 ans, les progrès techniques ont profondément modifié notre société. En 1969 encore la mort de millions d’individus semblait une fatalité alors qu’aujourd’hui elle nous paraît juste inacceptable. Nous attendons de la science qu’elle puisse nous protéger de toutes ces maladies, les vaincre voire peut être un jour vaincre la mort elle-même. Je parle bien sûr pour nos sociétés occidentales car 100 000 morts nous paraissent un choc majeur et inacceptable  en Europe ou en Amérique du Nord alors que personne ou presque ne semble hélas s’offusquer que le Palu puisse tuer chaque année un demi million de personnes en Afrique...

L’Histoire nous enseigne encore que nos exigences vis à vis de l’Etat ont beaucoup changé. Nous sommes désormais, et c’est le prix de l’Etat providence, dans une société qui « attend tout de l’Etat ». En 1969 personne n’attendait de Pompidou qu’il arrête la « grippe de Hong Kong » ou encore organise le confinement de la population pour sauver des vies. Aujourd’hui le moindre accident est nécessairement de la responsabilité d’une autorité publique et si l’on n’arrive pas à un résultat immédiat et satisfaisant, c’est forcément que les élites ont failli. Que l’on soit bien clair, je ne cherche à excuser personne et il est vrai que le niveau des impôts n’est pas le même qu’en 1969 donc le niveau d’exigence peut légitimement être plus élevé. Je pose juste des constats.

Enfin, l’Histoire nous enseigne que la sphère médiatique a beaucoup changé et influence terriblement le traitement des événements. En 1969 les médias étaient encore pour beaucoup sous le contrôle de l’Etat. Comme on ne pouvait pas arrêter la maladie on n’en parlait quasiment pas. Et la vie continuait tant bien que mal. A l’ère des chaînes d’info continue et des médias sociaux on ne parle plus que de la maladie, du traitement sanitaire, politique, économique. Tout devient très vite sujet à polémique et à scandale. Pire, on a l’impression que notre vision du monde se limite désormais à ce qui défile sur nos écrans. Et comme il n’y a plus que la maladie sur nos écrans on oublierait presque que la vie continue avec ce qu’elle a de plus merveilleux (l’amour par exemple, mais aussi la création, l’innovation...) mais aussi de pire (la haine, la violence, la criminalité, la bêtise...). Bref la saturation de l’info autour de la maladie fait qu’on a l’impression que le monde s’arrête et comme la conscience crée en partie la réalité, il semble vraiment s’arrêter.

Alors vous me direz « autres temps, autres traitements de la maladie et des événements ». Oui, vous avez raison et quelque part heureusement.

Ces enseignements de l’Histoire ne nous obligent pas à traiter les choses comme dans le passé. Bien au contraire.

Mais ces voix venues du passé nous disent néanmoins :

- que les épidémies ont toujours existé et existeront probablement toujours car elles ne sont pas issues de complots de savants fous manipulés par des militaires dans des labos secrets, mais simplement des virus qui font partie de la Nature, au même titre que nous.

- que l’on pourra déployer toute la science et posséder les meilleurs Gouvernements du Monde, il y aura toujours un événement naturel que nul n’avait prévu et que l’on ne pourra
- qu’il faut toujours garder l’esprit positif car  l’Humanité s’est toujours relevé de ces épidémies. La France s’en relèvera aussi et cela d’autant plus vite que nous saurons faire preuve de résilience et de fraternité dans l’épreuve.

Essayons donc de ne pas perdre nos nerfs et notre moral rivés sur le compteur des morts qui monopolise nos écrans, restons unis plutôt qu’à accuser déjà les uns et les autres, concentrons nous sur les vies que l’on peut sauver chacun dans son rôle et à sa place, continuons de vivre, d’aimer, d’inventer car ni le monde ni la vie ne se sont arrêtés et profitons peut être, pour ceux qui en ont, d’utiliser le temps pour imaginer le monde meilleur dans lequel nous voudrions vivre à la sortie de cette crise.

Regarder le passé, c’est parfois prendre le recul nécessaire qui permet de mieux construire l’avenir.


Courage et espoir ! «

En consultant WIKIPEDIA, je note d’autres statistiques anciennes établies pour la France :

- tués lors d’accidents de la route  en 1985 : 11.000 morts           en  1972 : record : 18.034 morts              en 2018 : 3.248 morts  

- canicule de 2003 : 20.000 morts

- grippe annuelle en 2016 : environ  15.000 morts ..



C'est vrai on en parle pas assez; nos médias n'ont pas le bon sens de l'histoire!
Couic
Couic
Le voyageur !

Masculin
Nombre de messages : 6257
Date d'inscription : 24/02/2019
Localisation : De ci de là
Humeur : Qui s'y frotte s'y pique

Revenir en haut Aller en bas

Le sens de l'histoire . Empty Re: Le sens de l'histoire .

Message  Bri le Sam 25 Avr 2020 - 14:54

On en parlait hier avec mon mari.

S'il y avait moins de médias et de réseaux sociaux à répandre tout et son contraire,
les politiques , le corps médical , les scientifiques et les économistes discuteraient entre eux et seules, les décisions prises seraient connues.

La transparence n'a vraiment pas que du bon.
De mon point de vue ça sème surtout la merde.
Quand on voit le défilé de toubibs sur les plateaux ............ et pas un d'accord avec l'autre.... on se pose des questions.
Ça arrange bien les médias qui rongent les os... 1grogne
Bri
Bri
Administrateur- Fondateur

Féminin
Zodiaque : Bélier
Nombre de messages : 179691
Date d'inscription : 18/06/2008
Age : 73
Humeur : Méfiez-vous quand même...

Revenir en haut Aller en bas

Le sens de l'histoire . Empty Re: Le sens de l'histoire .

Message  Couic le Sam 25 Avr 2020 - 17:07

Entièrement d'accord avec toi .
Je me souviens vaguement de la grippe asiatique j'avais 8 ans
et celle de Hong Kong plus récente j'avais 21 ans .
Ca faisait partie des aléas de la vie et même s'il y avait moins
de médias ceux ci en parlait sans plus et sans battages .
Maintenant c'est celui qui donnera l'info du jour pas
toujours vérifiée et souvent fausse .
Bref les médias et les réseaux sociaux prennent un malin plaisir
à semer la psychose dans la population et malheureusement
ça fonctionne à merveilles chez certaine gens .
Couic
Couic
Le voyageur !

Masculin
Nombre de messages : 6257
Date d'inscription : 24/02/2019
Localisation : De ci de là
Humeur : Qui s'y frotte s'y pique

Revenir en haut Aller en bas

Le sens de l'histoire . Empty Re: Le sens de l'histoire .

Message  KTI le Sam 25 Avr 2020 - 21:52

de toutes façons, du matin au soir et du soir au matin, sur toutes les chaines télé et les radios, on entend parler que de ce maudit virus !! ça commence à faire beaucoup ! on dirait qu'il n'y a plus aucun fait divers ni autres nouvelles
trop, c'est trop
le pire , ce sont les alertes : ATTENTION ...... Le sens de l'histoire . 803289

_______________________________________________
on a tous des fêlures ; c'est par là qu'entre la lumièreLe sens de l'histoire . Katy10  
KTI
KTI
Miss chocolat !

Féminin
Zodiaque : Scorpion
Nombre de messages : 16691
Date d'inscription : 12/07/2009
Age : 68
Humeur : c'est tout bon

Revenir en haut Aller en bas

Le sens de l'histoire . Empty Re: Le sens de l'histoire .

Message  Bri le Sam 25 Avr 2020 - 21:56

ben oui il faut que ça rentre dans nos petites têtes.


Au fait!
les chiffres commencent à être meilleurs.............. il y a du relâchement parait-il 1grogne
Bri
Bri
Administrateur- Fondateur

Féminin
Zodiaque : Bélier
Nombre de messages : 179691
Date d'inscription : 18/06/2008
Age : 73
Humeur : Méfiez-vous quand même...

Revenir en haut Aller en bas

Le sens de l'histoire . Empty Re: Le sens de l'histoire .

Message  Joëlle le Sam 25 Avr 2020 - 22:34

J'ai reçu aussi ce message, tout à fait vrai et malheureusement affligeant le traitement de l'information  1grogne

Tout le monde est devenu spécialiste et sait quelle est la meilleure décision à prendre, une hypothèse est émise, elle est aussitôt commentée, déformée et critiquée  1 réfléchi

Les médecins et les politiques s'adaptent aux nouvelles connaissances et sont obligés de justifier leurs doutes et leur ignorance et le fait d'ajuster les mesures prises  affraid

Je ne me souviens pas de ces épisodes, un peu trop jeune, pourtant nous avons eu la télé en 68 chez mes parents pour les jeux olympiques  1 zutt  1 youî

Les chiffres des morts sont malheureusement la réalité, mais aujourd'hui la mort est tabou, tout le monde se croit immortel avec les progrès de la médecine  1 hein

Tout le monde a oublié la canicule, les morts sur les routes et la grippe annuelle  1cherche

Heureusement les hécatombes sur les routes ont bien diminuées  1 youî

Les médias en continu et les réseaux sociaux sont une calamité  1 réfléchi  1 mon dieu!

_______________________________________________
Il suffit d'un rien pour faire naître un sourire,
Mais il suffit d'un sourire pour que tout devienne possible.
Joëlle
Joëlle
Mam'zelle Rando. Modératrice

Féminin
Zodiaque : Bélier
Nombre de messages : 70101
Date d'inscription : 12/11/2011
Age : 64
Localisation : Moret-sur-Loing
Humeur : Combattante

http://porteuses-de-protheses-mammaires-pip.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Le sens de l'histoire . Empty Re: Le sens de l'histoire .

Message  Toufou le Mer 29 Avr 2020 - 16:52

Nous sommes abreuvés de chiffres mais la plupart sont inutiles ou plutôt non essentiels pour comprendre le déroulement de l'épidémie.
Par exemple, on nous dit "95 personnes de moins en réanimation", on pourrait croire que c'est une amélioration, mais quand ensuite on apprends que 47% des patients en réanimation décèdent au bout de 3 semaines de coma artificiel, il est légitime de penser que les lits libérés ne sont dût qu'au seul décès des patients !
Les patients qui entrent à l’hôpital après plus d'un mois de confinement, on ne veut pas savoir combien ils sont, mais où et comment ils ont pu être infectés malgré le confinement !
Pareil pour les risques de contamination, personne ne semble avoir les mêmes chiffres en citant les mêmes sources .... il y a un problème, non ?
Entre 1% de risques cités par certains et 1 pour 100.000 par d'autres pour les mineurs (moins de 18 ans), la marge d'erreur est grande, comment choisir d'envoyer sereinement nos enfants et petits enfants à l'école si on ne peux pas savoir si ce serra un enfant par école ou un par région qui risque d'être contaminé ?

_______________________________________________
Salut Invité, passe une bonne journée !
Toufou
Toufou
La gâcheeeeeeeeeeeeette....

Masculin
Zodiaque : Balance
Nombre de messages : 29675
Date d'inscription : 26/10/2008
Age : 65
Localisation : Marseille
Humeur : bonne en permanence

http://a.moutet.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Le sens de l'histoire . Empty Re: Le sens de l'histoire .

Message  Tournesol le Mer 29 Avr 2020 - 16:57

Au plus j'entends des choses, des chiffres, des morts, les traitements etc..... aux infos
au moins j'y crois 1grogne

_______________________________________________
pour toi Invité le plein d'ondes positives
Tournesol
Tournesol
Coeur planeur Bisounours

Féminin
Zodiaque : Capricorne
Nombre de messages : 65358
Date d'inscription : 22/10/2008
Age : 69
Localisation : En provence sous les pins avec les cigales
Humeur : égale ou bonne

Revenir en haut Aller en bas

Le sens de l'histoire . Empty Re: Le sens de l'histoire .

Message  Bri le Mer 29 Avr 2020 - 20:21

On peut quand même faire des comparaisons d'un jour à l'autre 1 réfléchi 1sourire
Bri
Bri
Administrateur- Fondateur

Féminin
Zodiaque : Bélier
Nombre de messages : 179691
Date d'inscription : 18/06/2008
Age : 73
Humeur : Méfiez-vous quand même...

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum